LZH développe un laser pour la coupe sous-marine d’acier

Vitesse, précision et sécurité améliorées par un nouveau processus basé sur un laser à disque pour la coupe de la torche.

La réalisation de tâches industrielles ou d’ingénierie sous l’eau est particulièrement importante et nécessite beaucoup de temps. Laser Zentrum Hannover (LZH) travaille donc sur le développement d’un processus automatisé au laser pour la coupe palplanche sous l’eau, en collaboration avec l’Institut des sciences des matériaux de l’université de Leibniz à Hanovre.

La palplanche protège généralement les zones de rivage fortifiées, ou elle peut également être déployée pour sécher ces zones si des réparations sont nécessaires. Si la palplanche doit être démantelée, les plongeurs doivent couper les murs en petits morceaux à l’aide d’une torche coupante. Normalement, un plongeur peut couper environ 20 mètres par jour, ce qui correspond à une vitesse d’environ 0,07 mètre par minute.

Dans le projet LuWaPro, les scientifiques du LZH ont maintenant développé un procédé qui utilise un laser à disque pour la coupe de la torche. Les plongeurs exercent donc uniquement un rôle de supervision. Le procédé peut être utilisé pour séparer les tôles, généralement de 10 mm d’épaisseur pour palplanche, à des vitesses allant jusqu’à 0,9 m / min.

20170522 Découpe laser de palplanche sous l’eau.

Processus robuste

Une mauvaise visibilité, des courants ou des surfaces inégales rendent le travail sous l’eau plus difficile et dangereux pour les plongeurs. Les scientifiques du Groupe de technologie sous-marine ont atteint une tolérance de position d’environ deux millimètres dans leur processus, ce qui permet au système de réagir de manière robuste aux impacts possibles pendant l’opération sous-marine.

Le processus a été testé avec deux scénarios: d’une part, des tôles indépendantes ont été coupées sous l’eau, d’autre part, les feuilles ont été remises au béton avec du remplissage. Dans le deuxième scénario, une fuite de la matière fondue à travers le Kerf de coupe se fait en inclinant la tête laser à un angle de 20 degrés.

LZH fait remarquer qu’un autre avantage majeur du nouveau processus par rapport au processus traditionnel guidé à la main est la possibilité de surveiller de près le processus. Les capteurs peuvent déterminer de manière fiable si une coupe est terminée ou non. Sinon, le plongeur ne peut souvent pas le voir en raison de la mauvaise visibilité sous l’eau.

La sécurité laser nécessaire à ce processus peut être assurée si le plongeur utilise des lunettes de sécurité classiques sous le casque de sécurité. Le projet, intitulé «La coupe au laser sous l’eau pour une productivité élevée – LuWaPro», a été soutenu par le Ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie.

(This article comes from optics.org editor released)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *